Accueil Site sécu CGT département de l'Isère La sécu
Accueil du site > 04 - Les Dossiers > Salaires/Classif > NON, l’intéressement n’est pas du salaire…

NON, l’intéressement n’est pas du salaire…

mardi 28 juillet 2015

Version imprimable de cet article

Les augmentations collectives de salaire, c’est terminé. Seule la prime d’intéressement est susceptible de pouvoir augmenter !

Est-il besoin de rappeler les différences fondamentales qui existent entre l’intéressement et le salaire :
- Le montant de l’intéressement n’est soumis qu’au forfait social (à hauteur de 20%), et n’est donc pas pris en compte dans le calcul de la pension vieillesse, des indemnités journalières de sécurité sociale, ni même dans le calcul des indemnités conventionnelles de départ (retraite, inaptitude au travail, licenciement).
- L’intéressement récompense des résultats par nature aléatoires, alors que le salaire est la rétribution de la force de travail, lié au contrat de travail et donc pérenne.

La CGT revendique la transformation de la prime d’intéressement en un demi-mois de salaire soumis à cotisations sociales avec un minimum de 1000 euros.

Depuis 2010, la valeur du point est bloquée, la lettre de cadrage de la ministre a fixé l’augmentation pour 2015 à 0 euros, il en sera de même en 2016, voire 2017.

- La CGT exige le retrait de cette lettre et l’augmentation de la valeur du point.
- La CGT ne va pas dans cette situation revendiquer le non-versement aux salariés d’une somme de 800 euros (dont il faut enlever CSG, CRDS et absences).


Tableaux comparatifs, plus l’effectif est en diminution plus la prime d’intéressement augmente.

C’est ce que l’on appel communément le partage de la misère.

L’employeur supprime des emplois, et partage quelques euros entre ceux qui restent...