Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/cgtsecu/www/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 298
Le 11 novembre 2015, la "der des ders" et le devoir de mémoire - le VIRAGE HUMAIN - UR CGT Rhône-Alpes
Accueil Site sécu CGT département de l'Isère La sécu
Accueil du site > 04 - Les Dossiers > Histoire et Mouvement social > Le 11 novembre 2015, la "der des ders" et le devoir de mémoire

Le 11 novembre 2015, la "der des ders" et le devoir de mémoire

mercredi 11 novembre 2015

Version imprimable de cet article

Jean Jaurès est mort à la veille de la Première Guerre mondiale, assassiné à cause de son combat pour la paix.

Première victime d’une violence guerrière qui dépassa ce que l’humanité avait connu de plus terrible jusque-là, il fut un grand penseur de la guerre au XXe siècle.

« Il n’y a plus qu’une chance pour le maintien de la paix et le salut de la civilisation, c’est que le prolétariat rassemble toutes ses forces (pour écarter) l’horrible cauchemar  », lance-t-il le 25 juillet à Lyon.

Les manifestations pacifistes se multiplient les jours suivants en Europe, comme en France.

à la Chambre des députés : « La France est-elle la vassale de la Russie ? ». « Il faut négocier encore !", ajoute-t-il.
"La France de la République entraînée par les moujiks contre l’Allemagne de la Réforme, vous allez permettre ça ? ».

Le lendemain de son assassinat, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie et la France décrète la mobilisation générale.

Le 3 août, la France et l’Allemagne sont en guerre, et les socialistes se rallient au gouvernement d’union nationale.

La Première Guerre mondiale (surnommée la Grande Guerre) est un conflit militaire majeur qui eut lieu de 1914 à 1918, surtout en Europe de l’ouest et en Europe orientale et balkanique (France, Royaume-Uni, Russie, Japon, États-Unis et colonies).

C’est une guerre qui a engagé des soldats venant de l’ensemble de la population (la plupart des familles avaient un ou plusieurs membres qui y ont participé) et dans laquelle tous les efforts d’un pays étaient engagés : c’est une guerre totale.

Il y aura environ 10 millions de morts (presque exclusivement des militaires), dont 1,4 million de Français et 1,8 million d’Allemands.

Il y a aussi 21 millions de blessés (dont certains au visage, qu’on surnomme à l’époque les « gueules cassées »).

En France et en Belgique, dans les régions où les combats se sont fixés pendant près de quatre ans, les dégâts matériels sont considérables.

Après 4 années interminables et meurtrières, le moral des populations est très touché.
Les personnes qui ont subi cette guerre espèrent que c’est la Der des Ders.

Le "Wagon de l’Armistice, voiture 2419D" de la Compagnie des wagons lits lieu de la signature de l’Armistice du 11 novembre 1918.

Elle a été réquisitionné par l’armée en septembre 1918 et transformé en bureau, à la gare de Rethondes (Oise).

Le maréchal Foch, généralissime des armées alliées et le général Weygand y reçoivent une délégation allemande envoyée par la toute récente république de Weimar.

L’Armistice 1918 sera donc signée à l’intérieur du wagon-restaurant du train français, fameux wagon de commandement du Maréchal Foch.

Le véhicule sera par la suite transformé en musée.

Détruit au cours des bombardements de 1944-1945 (Adolf Hitler l’avait fait transporter à Berlin entre temps et y avait même fait signer la capitulation de la France !)

P.-S.

Pour en Savoir Plus...

Marquées par les tragédies de 1914 1918, en réfléchant aux causes de cette guerre ont conclu très tôt qu’il s’agissait d’abord d’une concurrence capitaliste poussée jusqu’à la guerre mondiale.

Les dirigeants socialistes ont tous insisté sur la responsabilité des antagonismes impérialistes dans l’engrenage qui va mener au déclenchement de la guerre " Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée l’orage" (Jean Jaurès).

Ils ont tous lutté pour prévenir des conséquences catastrophiques d’un tel conflit général « L’Europe entière suivra le tambour et seize à dix-huit millions d’hommes dans leur plus bel âge, la fleur des différentes nations, sortiront équipés des meilleurs instruments d’assassinat...

Soit, vous prenez le parti d’en rire. Et bien, vous verrez le résultat : après la guerre, nous serons confrontés à une faillite massive, à la misère générale, au chômage universel et à une grande famine » (August Bebel au Reichtag, 9 novembre 1911)

Comment expliquer une guerre aussi inhumaine, aussi générale ? La nature humaine ?

" Le fait est que les hommes dans leur grande majorité sont prêts à considérer, du moins en certaines circonstances, que le recours aux armes est une démarche légitime.
Ce peut être le désir d’enrichir sa communauté et d’exalter son amour-propre...
Ces considérations nous rappellent que la guerre est dans la nature humaine"
(Robin Prior et Trevor Wilson ; Atlas des guerres ; La Première Guerre mondiale).

Je comprends qu’un professeur d’Académie militaire fasse de la guerre une essence de la nature humaine.

Mais, est-ce qu’en 1914 "les hommes dans leur grande majorité" ont fait délibérément le choix de la guerre ?