Accueil Site sécu CGT département de l'Isère La sécu
Accueil du site > 04 - Les Dossiers > Salaires/Classif > Salaires : Le 17 janvier l’URA en grève

Salaires : Le 17 janvier l’URA en grève

mardi 17 janvier 2017

Version imprimable de cet article

Quand ont fait du neuf avec du vieux
Lire l’article de mars 2012 qui compte plus de 10.000 visites :
"La politique salariale dans la SECU..."

Le Ministère bloque la valeur du point depuis 7 ans.

Ainsi la perte cumulée subie depuis 2010 du fait de la non augmentation de la valeur du point est de :
- 120€,42 par mois pour un agent niveau 3
- 135€,23 par mois pour un agent niveau 4
- 159€,90 par mois pour un agent niveau 5B

Nous salariés de la SECU revendiquons :
- Une augmentation de la valeur du point à minima de 7% au titre de la perte de pouvoir d’achat subie depuis 2010.
- Un point à 10€ afin que les salariés de la SECU puissent prétende à un salaire en adéquation avec leurs travail, leurs technicité, leurs savoir faire.

Le 17 janvier, comme le 10 novembre et le 15 décembre, les salariés de l’UR région RA à l’appel de l’URA-CGT interpellent le Ministère, mais aussi le Comex, et l’Ucanss pour refuser la politique d’austérité salariale menée depuis des années contre le personnel employés et cadres de la SECU.

La politique d’austérité salariale, dictée par Bruxelles nuit gravement aux salariés du privé comme du public.

La volonté affiché est de baisser dans les entreprises la masse salariale mais aussi les effectifs, avec pour conséquence de dégrader les conditions de travail, tous ceci afin d’être plus compétitif face aux pays émergents, d’augmenter les profits des actionnaires et de privatiser des pans entiers du service publique Français.

Jamais d’argent pour les salaires, alors même que le CICE et le Pacte de responsabilité totalisent à eux deux plus de 61 milliards de cadeaux au patronat.

Depuis la mise en place du plan Juppé c’est toujours plus de restrictions collectives pour le personnel via la mise en œuvre des COG :
mutualisations, fermetures de caisses, suppressions d’emplois, baisse des budgets de fonctionnement..
Pour l’exemple : Plus de 20.000 emplois supprimés depuis 2003 et 146 organismes disparu depuis 2009 (source UCANSS).

Le 17 janvier 2017, Tous en grève pour dire OUI
à une augmentation de la valeur du point.

- Valeur du point à 10 euros,
- Salaire minimum professionnel garanti à 2000 euros bruts,
- Remplacement de l’intéressement par un demi-mois de salaire avec un minimum de 1000 euros bruts,
- 300 euros de plus pour tous les salariés au titre du rattrapage de la perte de pouvoir d’achat cumulée ces dernières années.

P.-S.

COMMUNIQUÉ FNPOS

Toujours plus de mépris envers les salariés de la Sécurité Sociale

Une fois encore, l’UCANSS vient de nous informer que la Réunion Paritaire Nationale salaire du 17 janvier ne peut avoir lieu. Au motif : « le ministère n’a pas rendu les arbitrages nécessaires ».

Devons-nous continuer à accepter un tel mépris ?

Dans cette période de forte pression sur les salaires, les salariés de la sécurité sociale paient, eux aussi un lourd tribu.

La valeur du point n’a pas augmenté depuis 2010.
Alors que la crise sociale et économique continue d’avoir des conséquences désastreuses sur le monde du travail et les ménages, le gouvernement et sa majorité parlementaire continuent de faire payer la crise aux plus modestes !

De fait, le rassemblement prévu à 13h30 dans le patio de la CGT et à 14H00 devant l’UCANSS est ANNULÉ.

Pour autant, l’appel à grève est maintenu, comme nous l’avions décidé lors de la réunion téléphonée. Partout où nous avons déposé des préavis de grève, maintenons la pression, avec Assemblée Générale de salariés et/ou autres initiatives locales.

Résultat de la grève à l’UR-RA

Portfolio