Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/cgtsecu/www/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 298
SECU - Eureka... enfin une augmentation de salaire annoncée ce mardi !!!! - le VIRAGE HUMAIN - UR CGT Rhône-Alpes
Accueil Site sécu CGT département de l'Isère La sécu
Accueil du site > 04 - Les Dossiers > Salaires/Classif > SECU - Eureka... enfin une augmentation de salaire annoncée ce mardi (...)

SECU - Eureka... enfin une augmentation de salaire annoncée ce mardi !!!!

mardi 24 janvier 2017

Version imprimable de cet article

Une augmentation « à somme nulle »
Le peu qu’on nous donne ici sera retranché là bas…
Mais il aura fallu attendre 7 ans pour avoir une augmentation
de la valeur du point dans la SECU...

La proposition de l’UCANSS se résume à une revalorisation de :
- La valeur du point arrêtée au 1er mai 2010 est majorée de 0,5 % au 1er mai 2017, et s’établit à compter de cette date à 7,24342 €.
Bonne fête du travail à tous les salariés de la SECU

Après 7 années de gel de la valeur du point, une augmentation nette d’environ 7 euros par mois pour un salarié niveau 3 ou 4 !

Lors de cette négo, on est très loin du compte demandé par la CGT... Mais qui peut encore croire qu’il existe des négociations lors des RPN UCANSS, tous au plus des arbitrages ministériels.

Mais enfin le mépris vaut bien 0,5% après 7 années blanches, et pour solde de tous compte.
Donc c’est mieux que rien ????
On y était habitué à rien...


Convocation d’une 3ème RPN

Après avoir annulé par deux fois la RPN salaire, l’employeur (UCANSS) convoque ce mardi 25 janvier 2017 une réunion paritaire nationale afin de faire une proposition ou pas aux Fédérations.

Après trois appels à la grève suivi par de nombreux salariés de la SECU pour demander une augmentation de la valeur du point gelée depuis 2010, la CGT s’y rendra avec des propositions.

- Valeur du point à 10 euros,
- Salaire minimum professionnel garanti à 2000 euros bruts,
- Remplacement de l’intéressement par un demi-mois de salaire avec un minimum de 1000 euros bruts,
- 300 euros de plus pour tous les salariés au titre du rattrapage de la perte de pouvoir d’achat cumulée ces dernières années.


Pour info Une RPN "à somme nulle"

Après 3 journées de mobilisation des personnels de la Sécu le 10/11, le 15/12 et le 17/1 et deux annulations de réunions de négociations sur les salaires, l’UCANSS réunissait donc « enfin » les organisations syndicales pour une RPN sur les salaires.

En préambule l’employeur rappelle qu’il est et reste favorable à une mesure de revalorisation générale mais que compte tenu du cadrage RMPP qui était fixé à 1,6 % de la masse salariale il lui était difficile de s’engager plus en avant.

Pour le dire autrement "J’voudrais bien, mais je peut point" !

La CGT a rappelé au préalable que nous continuons à exiger le retrait pur et simple de la lettre de cadrage ainsi qu’une revalorisation d’au moins 7% de la valeur du point.

L’UCANSS nous annonce alors que Matignon a rendu son arbitrage et que le gouvernement décide de porter la RMPP pour 2017 à 1.7 !!!

C’est tout simplement ridicule, dans la foulée il nous fait alors sa première proposition : une revalorisation de la valeur du point de 0.4% avec un effet au 1er mai 2017.

0.4%, ce qui très concrètement équivaut à une augmentation de 10 euros brut par mois pour un salarié de niveau 3 !

C’est véritablement scandaleux.

Et l’UCANSS va même plus loin dans le cynisme de son argumentaire :
La très maigre revalorisation du point doit être contenue parce qu’il faut impérativement limiter les effets reports sur les années suivantes.

D’autant qu’il est fort probable que la RMPP soit à nouveau diminuée dans les années futures.

Même si nous acceptions cette revalorisation elle serait de toute façon compensée par la réduction du GVT (glissement, vieillesse, technicité), soit la limitation des autres mesures salariales comme le passage de niveau (qui déjà ne concerne que 6% du personnel) ou l’attribution des points de compétence.

Le peu qu’on consentira à nous donner ici sera retranché là bas…

Voici donc exposées les conditions dans lesquelles l’UCANSS veut nous enfermer pour « négocier » une augmentation dérisoire qui une fois encore méprise le personnel de la sécurité sociale.

C’est pour le Gouvernent et l’UCANSS un « jeu à somme nulle » pour les salariés.

Après des discussions l’employeur consent à porter son effort à 0.5% !
Ce qui foncièrement ne change quasiment rien, d’autant que les mesures individuelles en seront impactées.