Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/cgtsecu/www/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 298
INC sur la présentation des résultats du BSI dans la SECU - le VIRAGE HUMAIN - UR CGT Rhône-Alpes
Accueil Site sécu CGT département de l'Isère La sécu
Accueil du site > 01 - Nos Professions > Sécurité Sociale > INC sur la présentation des résultats du BSI dans la SECU

INC sur la présentation des résultats du BSI dans la SECU

jeudi 9 février 2017

Version imprimable de cet article

Pour la Fédération CGT étaient présents Bernard BRUNEL et Laurent PIOT

A la lecture des résultats du Baromètre Social Institutionnel (BSI) présentés par l’UCANSS, nous pourrions presque croire que tout va bien dans le meilleur des mondes.

Il faut dire que la présentation « optimiste » de l’Ucanss sur l’ensemble de la présentation n’y est pas étrangère : Il est en effet plus « positif » de dire que 29% des personnes interrogées sont satisfaites de leur rémunération plutôt que 71% ne le sont pas (voire pas du tout, mais là nous n’avons pas les données !).

Au-delà de la forme, sur le fond certains indicateurs sont corrects (satisfaction à nuancer par le fait que les indicateurs sont systématiquement inférieur au standard des salariés au plan national) :
- Le taux de réponses est important : 47% soit 56102 salariés ont donné leur avis
- Le sentiment de fierté d’appartenance est important : 76 % se disent fiers de travailler pour la sécu.
- 85 % sont satisfaits de leurs relations avec leurs collègues et 76% avec leur supérieur hiérarchique direct.

Pourtant au milieu de ce « positivisme », 37% des salariés de l’institution se disent stressés. 37% ! Étonnant ? Pas vraiment quand :
- 70% des salariés ne s’estiment pas rémunéré à leur juste valeur au regard du travail accompli et autant vis-à-vis des résultats obtenus
- 71 % sont insatisfait de leurs possibilités d’évolutions professionnelles
- 59 % sont mécontents de l’organisation du travail au sein de leur organisme
- 74% disent que leur Direction ne prends pas en compte l’expression et l’avis des salariés et 59% qu’elle n’est pas attentive à leurs conditions de travail
- 52% des salariés pensent que les changements (permanents il faut le dire !) sont inutiles et pire 75 % qu’ils ne facilitent en rien leur travail.

Année après année le triste constat perdure : des Directions déconnectées, une reconnaissance du travail inexistante, des réorganisations permanentes destructrices déshumanisantes et inutiles, un manque de perspectives d’évolution et de mobilité professionnelle évident…

Départ de la délégation cgt lors du début de la présentation des observatoires régionaux (doc ci-joint).

Le 7 mars 2017 dans la SECU, tous ensemble, tous en grève pour :
Les emplois
Les salaires
Les conditions de travail