Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/cgtsecu/www/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 298
CCN - intervention FD - le VIRAGE HUMAIN - UR CGT Rhône-Alpes
Accueil Site sécu CGT département de l'Isère La sécu
Accueil du site > 02 - Le Champ Fédéral > CCN - intervention FD

CCN - intervention FD

mardi 5 février 2013

Version imprimable de cet article

CCN des 05 et 06 février 2013

Intervention de la FD des Organismes Sociaux

La confiance du monde du travail envers la CGT, confirmée aux élections TPE, mais également aux élections professionnelles, nous confère une grande responsabilité.

A ce sujet, il faut valoriser les résultats de ce vote et les faire connaître. Il s’avère pertinent de sortir un matériel spécifique pour ses salariés.

Face à une crise toujours plus forte et des conséquences toujours plus néfastes pour les salariés, il y a urgence à construire un mouvement social de grande ampleur.

Patronat, Gouvernement, institutions, par n’importe quels moyens, veulent convaincre les salariés que la crise trouvera son issue avec la rigueur budgétaire imposée par le TSCG (traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance) et la règle d’or.

Pour preuve, le rapport de la Cour des comptes, publié le 22 janvier, est un véritable rapport à charge. Plutôt que d’apporter de vraies solutions, il culpabilise et pénalise encore plus les salariés et les privés d’emploi.

Pire encore, les employeurs n’hésitent pas à criminaliser l’action syndicale, en particulier celle de la CGT, à l’instar de ce qui se passe chez GOODYEAR ou RENAULT.

Cependant, malgré une résignation ambiante et un fatalisme entretenu par les médias, les salariés résistent. Des luttes sont menées et se gagnent.

Dans la Protection sociale les salariés aussi se mobilisent :
- dans la Mutualité, voilà plus de 700 jours que les salariés du Grand Conseil se battent contre les licenciements et pour le maintien d’une médecine sociale sans dépassement d’honoraires.
- dans l’Aide à Domicile, le 21 décembre, partout en France, des milliers de salariés ont manifesté devant les conseils généraux pour exprimer leurs revendications, tant salariales que sur leurs conditions de travail.
- dans les caisses de Sécurité sociale, l’action dans les CAF, à Marseille, pour interpeller en direct les présidents et directeurs des CAF et de la CNAF a été l’occasion pour la CGT de réaffirmer ses exigences de créations d’emplois, d’amélioration des conditions de travail pour un service de qualité et de proximité mais aussi ses revendications salariales pour l’ensemble des personnels de la Sécurité sociale. D’ailleurs, le 17 décembre, les syndicats CGT ont appelé à la grève, veille de la 1ère négociation salaires. Depuis toutes les organisations syndicales appellent à la grève le 7 février. Un appel unitaire de la sorte ne s’est pas vu depuis 10 ans ! Compte tenu des menaces qui pèsent sur l’emploi, des incertitudes sur la pérennité des organismes locaux et des conditions de travail fortement dégradées, les appels à la grève sont nombreux et, des initiatives sont impulsées par la CGT dans les départements et les régions. Tout laisse penser que cette mobilisation sera un succès.

Les luttes menées pour l’emploi, les augmentations générales de salaires, les revenus de remplacements, les retraites, la défense des services publics concernent toutes les composantes de la CGT. Elles contribuent à la défense de la Protection sociale et à son financement, et, s’inscrivent pleinement dans la bataille pour sa reconquête.

Toutes ces luttes renvoient néanmoins à la nécessité du « tous ensemble ». Il nous faut donner de véritables perspectives aux salariés en travaillant aux convergences revendicatives et en définissant des stratégies de luttes.

Sous prétexte de la crise gouvernement et patronat veulent nous imposer de nouveaux reculs sociaux.

Cet accord, transcrit dans la loi, représenterait un véritable recul pour les droits des salariés. Si on ne les arrête pas, le mouvement syndical mettra des années à s’en remettre !

Nous avons la responsabilité, en tant que 1erè organisation syndicale, de former les militants mais aussi les syndiqués pour aller au débat avec les salariés et expliquer les dangers de l’ANI.

Réunie les 30 et 31 janvier, la Commission Exécutive de la Fédération des Organismes Sociaux a décidé d’appeler tous ses syndicats à s’inscrire dans la campagne d’information à partir du « 4 pages confédéral ». Un tract, reprenant plus particulièrement 3 mesures qui toucheront directement ses professions, notamment l’article 15 portant sur la mobilité interne, est en cours de diffusion.

Notre Fédération pense qu’il y a urgence à unifier les luttes engagées. Une bataille contre l’ANI est selon nous un thème fédérateur pour toutes les professions.

C’est pourquoi, nous considérons nécessaire d’avoir une expression forte sur notre totale opposition à la transcription de l’ANI en loi, notamment en interpellant les élus. Le CCN doit s’engager à lancer un appel à des actions interprofessionnelles, avec un appel à la grève, pour peser sur le débat en conseil des ministres et l’examen du projet de loi. Le 05 ou le 06, qu’importe, l’essentiel étant d’être mobilisé à la hauteur des enjeux. Cet appel doit se construire dans l’unité la plus large, en n’excluant personne, sur des bases solides et avec des manifestations communes.

En parallèle, il nous faut continuer à porter nos 10 revendications, à la sortie de crise.

Enfin, toutes les attaques portées envers des militants CGT doivent être combattues et nous devons œuvrer collectivement pour la défense des libertés syndicales.